Musée Lambotte

Le Musée Lambotte dédié à l’histoire des soins de santé, bénéficie d’une renommée croissante en Belgique.

Déjà conçu au début des années 1990, il a initialement été le pilier matériel de l’Institut pour l’Histoire de la Médecine à l’Université d’Anvers.

Cet Institut avait été instauré par l’Université en 1992 pour rendre un environnement visuel académique aux cours et à la recherche de l’Histoire des Soins de Santé.

Afin de réaliser un cadre muséal adéquat et moderne , un groupe de travail a été mis sur pied en 1997 pour définir les options et modalités du musée. Ainsi, le 23 mars 1998 une ‘Association pour le Maintien muséal du Patrimoine Médical à Anvers’ a vu le jour.

Cette association s’est depuis lors efforcée à inventorier des collections reçues de diverses institutions.

Afin d’avoir une assise juridique, une ‘Association sans But lucratif’ a été instaurée en 2004, nommée l’’ASBL Musée de l’Histoire des Soins de Santé’, dont les statuts ont paru au Moniteur Belge le 7 juin 2004.

Afin de pouvoir exposer ce riche patrimoine obtenu de divers donateurs, autant institutionnels que particuliers, un accord contractuel a été réalisé en 2011 avec le ‘Réseau Hospitalier d’Anvers’ (ZNA), par lequel une partie de l’hôpital a été loué par notre ASBL.

Le Musée est connu depuis lors sous le nom de Musée Lambotte, en honneur de ce chirurgien mondialement reconnu comme le fondateur de l’ostéosynthèse, et qui a travaillé dans ce même hôpital où se trouve maintenant le musée.

 

Les collections du Musée Lambotte.

Les collections du Musée contiennent essentiellement des objets du 19e et 20e siècles; néanmoins plusieurs instruments sont plus anciens et remontent jusqu’au seizième siècle. Toutes les spécialités médicales sont représentées et le but du musée est de montrer ces divers objets afin d’illustrer l’évolution de la médecine dans tous ses aspects (Fig.1).

Le musée a pu obtenir la grande et importante collection de l’Association Anversoise des Anesthésistes et Réanimateurs (Verantare)’ , collection de plusieurs milliers d’objets d’anesthésiologie, entamée et enrichie par le Dr.Desbarax et feu le Dr.Troch dans les décennies d’après-guerre. C’est en ce moment une des plus riches collections d’anesthésie en Europe. Une autre collection importante a été léguée par le ‘Centre Public d’Assistance Sociale’ (CPAS) d’Anvers et comporte des objets et instruments délaissés par les divers hôpitaux et institutions, qui dépendent du CPAS Anversois, tel que l’hôpital Ste. Elisabeth, l’hôpital d’enfants Good-Engels, l’hôpital Ste. Marie à Berchem, etc. Ensuite une importante collection d’instruments médicaux en étain , argent, cuivre, laiton, etc. a été léguée en 2013  par le ‘Musée Provincial d’Argent’ d’Anvers.

Enfin le Musée contient de riches collections particulières de tous azimuts, comprenant des instruments de médecine générale, de campagne, militaire, hospitalière et autres .